Archive | Mediator RSS feed for this section

Coût élevé des expertises médicales : pas d’indemnisation pour les victimes de Médiator

Les victimes de Médiator, sont nombreuses et pourtant toutes ne seraient peut-être pas indemnisées, en raison du coût des expertises médicales qui s’avère très élevé. Tel est le cas de Gérard L., un retraité de 65 ans, qui a pris le médicament des laboratoires Servier durant dix longues années. Il souffre aujourd’hui de valvulopathie, mais ne dispose pas de moyens financiers suffisants pour faire une expertise médicale, qui permettrait de prouver la responsabilité de la prise de Médiator à sa maladie.

Égalité d’accès à la justice remise en question

En l’absence d’une expertise médicale, il n’est pas possible d’établir le lien entre la prise des médicaments fabriqués par les laboratoires Servier et les maladies des victimes. Ces dernières ne peuvent donc pas obtenir une réparation devant les tribunaux. Certains cas sont complexes et les coûts peuvent même s’élever à hauteur de 12 000 euros. L’avocat de Gérard L., Me Charles Joseph-Oudin précise que sans une procédure civile, les victimes ne peuvent pas obtenir une indemnisation. Il évoque  la question de l’égalité d’accès à la justice.

Les victimes qui s’indignent des frais des expertises médicales, peuvent choisir la voie pénale. Me François Honnorat, spécialiste des questions de santé publique, souligne qu’elles peuvent déposer une plainte avec constitution de partie civile. La prise en charge des coûts de l’expertise, sera dans ce cas,  assurée par l’État. Toutefois, elle ajoute que la procédure risque de prendre du temps. A titre indicatif, les victimes de Médiator peuvent également se tourner vers l’Office national d’indemnisation des accidents médicaux pour des dédommagements.

Source : http://www.lexpress.fr/actualite/sciences/sante/mediator-poursuites-au-prix-fort_1106848.html#xtor=AL-447

Xavier Bertrand renforce les indemnisations

 bas-ombre

Suite au scandale de Mediator, Xavier Bertrand annonce qu’il renforce les procédures d’indemnisations afin de venir en aide aux victimes.

La situation des victimes

  • Affaire Mediator
  • Indemnisations Mediator
  • Mediator

Pour rappel, le produit antidiabétique Médiator avait causé pas moins de 3500 hospitalisations et 500 morts. Au moins trois millions de personnes ont consommé ce produit en France.

Les victimes attendent une indemnisation depuis plus d’un an. Le Ministre de la Santé rappelle  aux patients qu’ils peuvent entamer une action pénale et qu’ils seront rapidement indemnisés. Selon Xavier Bertrand, le panel d’experts examine au moins soixante cas par semaine.

Les victimes de Mediator peuvent télécharger un formulaire de demande d’indemnisation ou une fiche pratique de l’ONIAM pour mieux comprendre les procédures d’indemnisations.

Il est aussi possible de prendre contact avec les conseillers de l’ONIAM :

  • par courrier : ONIAM-Service Benfluorex : 36, avenue du Général de Gaulle – Tour Gallieni II – 93175 Bagnolet Cedex.
  • par courriel : benfluorex@oniam.fr
  • par téléphone : 0810 600 160
Source :http://www.destinationsante.com/article37932.html

 bas-ombre

Affaire Médiator : l’indemnisation beaucoup trop lente

 bas-ombre 
  • Médiator

affaire mediator Les victimes du produit pharmaceutique Médiator ainsi que les associations de soutien déplorent la lenteur des procédures d’indemnisation. Pour rappel, ce médicament antidiabétique a causé au moins 3500 hospitalisations et 500 morts en 30 ans.

La situation des victimes

Selon Gérard Raymond, président de « l’Association Française des Diabétiques », « l’Office national d’indemnisation des accidents médicaux » (Oniam) doit traiter au moins 5,700 dossiers pour venir en aide aux victimes. Toutefois, ces procédures d’indemnisation se font de plus en plus lentes. Opinion partagée par « l’AAAVAM » (Association d’aide aux victimes des accidents de médicaments).

De son côté le Président de « l’Oniam », Erik Rance, souligne que l’Office traite 60 dossiers par semaine.

Le ministre de la Santé, Xavier Bertrand avait promis d’indemniser les victimes dans l’espace d’un an. Ainsi, les officiers du Ministère précisent qu’une réunion intitulée « réunion de Comité du suivi pour le Médiator » aura lieu en mars afin de voir s’il y a lieu de renforcer l’équipe s’occupant des dossiers à nouveau.

Source : http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5iOvUqz97pWFl3kLLkVL5TgV-Xx9A?docId=CNG.ae6539b7e7292c432318b248fc3037ea.201

 bas-ombre

Médiator : au moins 1300 personnes décédées en France

 bas-ombre 
mediator au moins Alors que les déclarations de Jacques Servier supposaient seulement trois morts en France, de 1976 à 2009, Médiator a entraîné 3100 hospitalisations et 1300 personnes en sont mortes. En effet, c’est ce que révèle une étude conduite par Mahmoud Zureik, qui précise que les chiffres des travaux précédents, soit 1000 à 2000 morts, ont été sous-estimés. 

Médicament pour maigrir

  • Médiator 

Médiator est un médicament à base de benfluorex, un coupe-faim, prescrit dans le traitement des excès de graisses du sang et dans le traitement additionnel chez les diabétiques en surpoids. Cette molécule était indiquée pour maigrir. Ce n’est qu’en 2009 que les autorités ont procédé à son retrait sur le marché.

Les auteurs de ces travaux ont étudié les effets indésirables importants de ce médicament : les atteintes valvulopathies et les atteintes des valves cardiaques ayant nécessité des hospitalisations et opérations, et ont même causé des décès. Avant que Médiator ne soit interdit sur le marché en France, 145 millions de boîtes ont été commercialisées.

Source : http://www.20minutes.fr/sante/876656-mediator-responsable-moins-1300-morts-france-selon-etude

 bas-ombre

Mediator: urgence d’un procès rapide

 bas-ombre 

mediator urgence Le président du tribunal correctionnel de Nanterre, Jean-Michel Huyat, a annoncé la date du premier procès pénal de l’affaire Mediator. Il se tiendra du 14 mai au 6 juillet devant le tribunal de Nanterre.

Le tribunal avait refusé les requêtes de l’avocat du groupe pharmaceutique Servier, incriminé dans cette affaire. En effet, l’avocat Me Hervé Téminme avait demandé que les charges retenues contre son client soient considérées comme nulles et irrecevables.

Cas de décès liés au Mediator

  • Procès Mediator
  • Mediator
  • Médicament
  • Médicament antidiabétique

Le Médiator est un médicament antidiabétique et est utilisé comme coupe-faim. Le Mediator est pointé du doigt car entre 1979 et 2009, on a recensé 500 à 2000 décès parmi les utilisateurs réguliers de ce médicament.

Le groupe pharmaceutique Servier, fondé par Jacques Servier aujourd’hui âgé de 88 ans, doit répondre à deux chefs d’accusations: tromperie aggravée et blessures et homicides involontaires. L’affaire Mediator est très complexe et le procès devrait durer plusieurs années.

Procès rapide

Les avocats des victimes, Me Charles Josep-Oudin et Me Francois Honnorat, utilisent toutes leurs armes pour un procès rapide. Ils espèrent que les victimes seront indemnisées et que les coupables soient enfin jugés.

L’affaire Mediator se poursuit et dans l’optique d’accélérer le processus, le siège de l’Afssaps a été perquisitionné récemment. L’affaire suit son cours.

Source : http://lci.tf1.fr/france/justice/le-premier-proces-du-mediator-s-ouvrira-bien-en-mai-6971474.html

 bas-ombre