Calendrier
novembre 2012
L Ma Me J V S D
« avr    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Author Archive

Non soumis à prescription médicale, le médicament Rheumadoron permet d’atténuer les manifestations et douleurs relatives aux troubles rhumatismaux.

Composition

Arnica montana, Aconitum napellus, Mandragora radix, Betula alba.

Contre-indications

Ce médicament est déconseillé chez les patients souffrant d’affections au niveau du foie. Évitez de prendre ce produit si vous êtes alcoolique ou si vous souffrez d’épilepsie. Les enfants ainsi que les femmes enceintes ou allaitantes doivent également suspendre l’utilisation de Rheumadoron.

Effets indésirables

Il n’existe aucun effet indésirable pour ce médicament.

Remboursement

Ce produit n’est pas remboursé par l’Assurance Maladie.

Doses recommandées

La posologie usuelle est de 10 à 15 gouttes par jour (à prendre dans l’eau).

En raison de sa forte teneur en calcium, ce produit est principalement utilisé en guise de prévention contre les carences pendant l’allaitement, la grossesse ou lors de la période de croissance chez les adolescents. Calcium Sandoz est également indiqué après la ménopause pour limiter les risques d’ostéoporose chez la femme.

Composition

Calcim Gluconolactate, Calcium carbonate.

Contre-indications

Ne pas utiliser ce médicament dans les cas suivants :

  • lithiase calcique,
  • excès de calcium dans les urines ou dans le sang,
  • immobilisation de longue durée,
  • phénylcétonurie.

Effets indésirables

Dans les plus rares cas, Calcium Sandoz peut engendrer des affections gastro-intestinales comme les diarrhées, les nausées, la flatulence et les vomissements.

Remboursement

Prix de vente

3,04 €

Taux de remboursement Sécurité sociale

65 %

Franchise médicale

0,50 €

Remboursement Sécurité sociale

65%*3,04€ = 1,97€ -0,50€ = 1,47€

Ticket Modérateur

3,04€ -1,47€ = 1,57€

Taux de remboursement Mutuelle

35,00%

Remboursement Mutuelle à 100%

35%*3,04 = 1,06€

Doses recommandées

Enfants (entre 6 à 10 ans) : 1 sachet, ou un comprimé de 500g par jour.
Enfants de plus de 10 ans et adultes : un comprimé de 1000mg ou 2 sachets par jour.

Les victimes de Médiator, sont nombreuses et pourtant toutes ne seraient peut-être pas indemnisées, en raison du coût des expertises médicales qui s’avère très élevé. Tel est le cas de Gérard L., un retraité de 65 ans, qui a pris le médicament des laboratoires Servier durant dix longues années. Il souffre aujourd’hui de valvulopathie, mais ne dispose pas de moyens financiers suffisants pour faire une expertise médicale, qui permettrait de prouver la responsabilité de la prise de Médiator à sa maladie.

Égalité d’accès à la justice remise en question

En l’absence d’une expertise médicale, il n’est pas possible d’établir le lien entre la prise des médicaments fabriqués par les laboratoires Servier et les maladies des victimes. Ces dernières ne peuvent donc pas obtenir une réparation devant les tribunaux. Certains cas sont complexes et les coûts peuvent même s’élever à hauteur de 12 000 euros. L’avocat de Gérard L., Me Charles Joseph-Oudin précise que sans une procédure civile, les victimes ne peuvent pas obtenir une indemnisation. Il évoque  la question de l’égalité d’accès à la justice.

Les victimes qui s’indignent des frais des expertises médicales, peuvent choisir la voie pénale. Me François Honnorat, spécialiste des questions de santé publique, souligne qu’elles peuvent déposer une plainte avec constitution de partie civile. La prise en charge des coûts de l’expertise, sera dans ce cas,  assurée par l’État. Toutefois, elle ajoute que la procédure risque de prendre du temps. A titre indicatif, les victimes de Médiator peuvent également se tourner vers l’Office national d’indemnisation des accidents médicaux pour des dédommagements.

Source : http://www.lexpress.fr/actualite/sciences/sante/mediator-poursuites-au-prix-fort_1106848.html#xtor=AL-447

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...